Love Exposure : le film japonais qui m’a ensorcelée

Bonjour à tous !

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un film qui m'a tenu, et me tient toujours, à coeur. :)

Love Exposure

Love Exposure (Ai no mukidashi de son vrai titre) est un film japonais, réalisé par Sono Sion (vous en avez peut-être entendu parler, il était au festival de Cannes 2011). J'ai découvert ce film par No Life, qui interviewait le réalisateur. J'ai été attirée par les extraits et ce que disait Sono Sion.

Sono Sion
Sono Sion

Il faut savoir que cet homme est en décalage avec la société. Il n'est pas très apprécié dans son pays car il parle de sujets tabous dans ses films. Il a aussi réalisé en 2002 Suicide Club, ainsi que d'autres films mais je n'ai pas retenu les titres… :roll:

Love Exposure traite de pas mal de sujets : la religion, les sectes, l'amour, les agressions sexuelles, la violence, …
Ce film dure quatre heures mais personnellement, je n'ai pas vu le temps passer. Le film a su me faire rire, pleurer, stresser, et je passe des états d'âme. J'étais toute remuée après l'avoir vu, mais j'ai vraiment A-DO-RÉ ! :)

Pour vous faire envie, je vais vous faire un petit résumé du film (qui n'est malheureusement pas licencié en France…).

Yu HondaLe début commence par raconter l'histoire de Yu Honda, un adolescent sans problème et vraiment gentil. Sa mère est morte lorsqu'il était petit et c'est donc son père (Tetsu Honda) qui l'élève. Celui-ci, après la mort de sa femme, est devenu prêtre.
Il n'y a aucun souci jusqu'à ce qu'une femme extravertie, Kaori Fujiwara, s'immisce dans la vie des deux hommes. Au fil du temps, le père de Yu force celui-ci à se confesser. Mais le jeune homme, trop bon, ne fait aucun péché.
C'est là dessus que tout va commencer : Yu, ne sachant plus quoi inventer comme faute, décide de faire exprès et se lance dans le tosatsu (art de photographier discrètement les culottes des filles).

Aya Koike

 

La deuxième partie du film nous fait découvrir un autre personnage important : Aya Koike. Cette jeune fille, agressée sexuellement par son père plus jeune, est maintenant une des leaders d'une secte : l'église zéro. Perturbée mentalement (enfin je trouve, elle n'est peut-être que sadique), elle manipule les gens afin de les enrôler dans cette secte.

Yoko Ozawa

 

Une troisième partie nous raconte l'histoire d'une adolescente, ayant elle aussi subi des agressions sexuelles par son père : Yoko Ozawa. À cause de lui, elle est devenue androphobe : elle déteste tous les hommes. Yoko vit avec Kaori, qui était l'amante de son père à un moment (après avoir quitté Yu et Tetsu).

 

Le reste de l'histoire nous plonge au plein coeur de cette affaire, de ces destins entrecroisés, et monte en pression au fur et à mesure pour se finir en catharsis*.

Le casting se compose de Nishijima Takahiro (Yu), Mitsushima Hikari (Yoko), Ando Sakura (Aya), Watabe Atsuro (Tetsu) et Watanabe Makiko (Kaori).

Mais comme rien ne vaut une bande annonce pour donner envie, la voici ! (sous-titres anglais)

Et en bonus, le site officiel du film ! :p  

Avez-vous vu ce film ?
Si oui, qu'en avez-vous pensé ?
Et si non, vous ai-je donné envie de le voir ? :)

 

*Ai-je le bon terme ? J'ai vu ça en première, et j'ai regardé la définition… Je ne sais pas trop si c'est vraiment ça mais en gros, pour moi une histoire qui se finit en catharsis c'est une histoire qui monte en puissance puis éclate à la fin. C'est bien ça ?..

4 commentaires sur “Love Exposure : le film japonais qui m’a ensorcelée

    1. erysfoly Auteur de l’article

      Sincèrement, il est super. :) Après, il est très spécial, c’est sûr..
      Tu n’auras qu’à demander à Anna ce qu’elle en pense ! :p
      Et si tu veux le voir je peux te prêter ça. ;)

Répondre à Agoaye Annuler la réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une étoile (*).

XD 
O_o 
:cool: 
@_@ 
:cry: 
:down: 
:eek: 
:angel: 
:!: 
:halo: 
:love: 
:oops: 
:kiss: 
:D 
:mad: 
:money: 
:mrgreen: 
:X 
:nyuu: 
:pirate: 
:bad: 
:p 
:$ 
:roll: 
:( 
^^ 
:star: 
:surprised: 
:up: 
:angry: 
:wink: 
X) 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.